'' Dans le monde, l'on compte plus de 500 millions de personnes handicapées toute catégorie confondue dont plus de la moitié réside dans les pays en voie de développement. D'une manière générale, les handicapés vivent pour des raisons diverses en marge de la société et leurs conditions de vie sont encore plus précaires dans les pays d'Afrique.

Convaincu de la nécessité d'améliorer la situation de ces millions de citoyens qui peuvent apporter une contribution appréciable à l'édification de leur pays respectif, la Communauté Internationale a décrété l'Année 1981 Année Internationale de la Personne Handicapée. Dans sa résolution 207 adoptée le 27 Mars 1980, la Commission a défini les modalités de mise en œuvre et les objectifs de l'Année Internationale des Personnes Handicapées.

«En Afrique, des individus sont, chaque jour, victimes d'incapacité à cause de la malnutrition et de la maladie, des risques que présentent leur environnement, des catastrophes naturelles, des accidents de la circulation et du travail, des guerres civiles et des conflits armés.

Suite aux progrès réalisés dans la réduction de la mortalité infantile, le nombre d'enfants survivants atteints d'incapacité est en augmentation.

A mesure que progresse l'espérance de vie, le nombre de personnes âgées handicapées augmente. Il y a lieu d'accorder une attention particulière aux conditions de vie de nombreuses personnes handicapées, en particulier en milieu rural.

Nous notons que dans les sociétés africaines, les soins dans les services minimum dont bénéficient les personnes handicapées sont, dans une large mesure, fournis dans un contexte familial et communautaire traditionnel. Il reste cependant beaucoup à faire pour permettre aux personnes handicapées de développer pleinement leur potentiel de manière à ce que celles-ci puissent prendre en charge leur destin dans un environnement économique et social en pleine mutation.

Sur l'ensemble du continent, les possibilités de participation, d'égalité et d'autonomisation pleines et entières qui s'offrent aux personnes handicapées, en particulier dans les domaines de la réadaptation, de l'éducation, de la formation et de l'emploi demeurent plus limitées que celles dont bénéficient les personnes non handicapées. Cela est dû en grande partie au fait que les personnes handicapées, victimes d'attitudes sociales négatives, sont privées d'une jouissance à part égale de leurs droits de citoyen. Ces mêmes attitudes restreignent les possibilités de contact social et de relations personnelles étroites avec autrui pour les personnes handicapées. IL s'agit d'éliminer le stigmate social trop souvent associé à l'incapacité.

En Afrique, les infrastructures ont été conçues sans prendre dûment en compte les besoins spéciaux des personnes handicapées. Or, les obstacles physiques et les barrières sociales empêchent les citoyens handicapés de participer à la vie de la communauté et de la nation. Les entraves à la participation et à l'égalité sont particulièrement importantes pour les filles et les femmes handicapées. Au contraire, avec des attitudes positives, une sensibilisation accrue et une plus grande attention, il nous est possible d'édifier des environnements sociaux et physiques accessibles à tous. En d'autres termes, il nous faut oeuvrer à l'édification d'une société pour tous».

Les objectifs de la Décennie des Personnes Handicapées devant aboutir à l'égalité et la participation pleines et entières des handicapés ainsi que leur autonomisation peuvent se résumer comme suit

  • Former et mettre en oeuvre de politiques et programmes nationaux pour promouvoir la participation des personnes handicapées au développement économique et social;

  • Créer et renforcer de comités nationaux de coordination pour les questions relatives à l'incapacité en accordant une attention particulière, entre autres, à 1a représentation adéquate et effective des handicapés et de leurs organisations ainsi qu'au rôle que ceux-ci jouent à cet égard;

  • Fournir une aide, en collaboration avec les agences de développement international et les organisations internationales, au renforcement des services d'appui à base communautaire destinés aux handicapés et à l'extension de ces services à leurs familles;

  • Promouvoir des efforts particuliers tendant à encourager des attitudes positives à l'égard des enfants et adultes handicapés et l'application de mesures destinées à améliorer leur accès à la réadaptation, à l'éducation, à la formation et à l'emploi et visant à améliorer les activités culturelles et sportives ainsi que l'environnement physique. '' Extrait du Plan d'action national du Mali ...

NOTE DE L'O.P.H.A.

En cette phase cruciale de RATIFICATION DE LA CONVENTION RELATIVE AUX DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES , et à quelques semaine de la fin de l'année 2009,  quel bilan faites vous de cette décennie?

Que faut -il retenir ? Forces et faiblesses....

Que faut-il saluer?

Que faut-il renforcer renforcer?

Envoyez-nous vos reflexions à l'adresse suivante : observatoire.opha@gmail.com

Merci