Des forces variées de violence ont été reconnues comme des problèmes des droits humains, y compris des pratiques traditionnelles nuisibles, la torture, le commerce, la violence contre les femmes et les enfants. Le niveau auquel les droits humains sont respectés, protégés et remplis influence directement les conditions sous-jacentes de la société qui occasionnent la violence. Plusieurs facteurs de risque partagés par des types multiples de violence- par exemple, la pauvreté, les taux élevés de chômage , l’inégalité de sexe, la discrimination raciale et les faibles filets de sureté économiques et sociaux- sont étroitement liés aux droits humains tels que le droit à l’égalité et la liberté de la discrimination, le droit à l’éducation, le droit à niveau de vie adéquat et le droit à la sécurité sociale.

 

Une des neuf recommandations majeures du World Report on Violence and Health est de promouvoir et de veiller à l’adhérence aux traités internationaux aux lois et autres mécanismes pour protéger les droits humains. Pendant que les droits humains doivent être promus et remplis pour leurs propres biens et pas simplement comme un moyen pour réduire la violence, les décideurs intéressés à la prévention de la violence doivent comprendre que la garantie courante des droits humains améliorera dramatiquement les conditions qui rendent les personnes vulnérables à la violence.


Violence et Invalidité

Plus de 600 millions de personnes à travers la planète vivent à ce jour quelque forme d’invalidité, 40% d’entre elles causées par la violence. La situation est pire pour les femmes et les enfants comme le confirment les statistiques qu’une femme sur quatre et qu’un enfant sur cinquante subit la violence sexuelle. Bulletin électronique de l'OMPH - le 9 octobre 2009

SOURCE Bulletin Electronique de l’Organisation Mondiale des Personnes Handicapées(OMPH) :Bulletin électronique de l'OMPH - le 9 octobre 2009 Bulletin électronique de l'OMPH - le 9 octobre 2009