Le Bureau Régional du Secrétariat pour l’Afrique de l’ouest, du centre et du nord, organise un atelier de restitution de son étude sur la situation du handicap au Sénégal. La cérémonie aura lieu le mardi 8 septembre 2009 à partir de 9 heures précises, à l’hôtel Pullman ex-Téranga de Dakar ». C’est en tout cas, ce que nous apprend un communiqué de Mme Aïda Sarr, la chargée de communication de cette structure et Directrice de programmes par intérim.


Selon ce même document : « Le Secrétariat de la Décennie Africaine des Personnes Handicapées (SDAPH) avait commandité en novembre 2008 une étude d’analyse de la situation du handicap au Sénégal. Il s’agissait d’évaluer les principales réalisations des acteurs du secteur en rapport avec les objectifs de la Décennie Africaine des Personnes Handicapées (DAPH 1999-2009) ».

Revenant sur le contexte de cette étude, Mme Aïda Sarr rappellera que : « La "première" décennie africaine des personnes handicapées (1999-2009) en tant qu’approche africaine à la résolution des nombreux problèmes et besoins de cette catégorie sociale a été une réponse idoine de l’Union Africaine aux demandes concertées des OPH. Dans la même lancée, la création du SDAPH en 2004 concrétisait la vision que les Etats membres de l’Union Africaine avaient traduite en adoptant un excellent guide d’élaboration des programmes nationaux dans le domaine du handicap, c’est-à-dire le plan d’action continental. Intervenant dans 25 pays africains, le SDAPH a fait du Sénégal, un pays pilote, en installant à Dakar, son bureau sous-régional pour l’Afrique du centre, du nord et de l’ouest. Ainsi, depuis mars 2005, un comité national de pilotage de la DAPH y a été mis sur pied avec l’implication de tous les acteurs du secteur ».

Toujours selon elle : « La fin de la première décennie et le démarrage éventuel d’une nouvelle ont amené le SDAPH à commanditer simultanément des études d’analyse de la situation du handicap dans cinq pays africains : l’Éthiopie, le Kenya, le Mozambique, le Rwanda et le Sénégal. Cette recherche exploratoire est un recueil de données dans chacun des ces pays devant contribuer à la mise en œuvre d’un vaste programme de plaidoyer pour la participation sociale et la protection des droits des personnes handicapées ».

Et de poursuivre : « Cet atelier va donc livrer les résultats des nombreuses interrogations portant sur une période de structuration et de capacitation des acteurs, mais également, orienter la réflexion sur le rôle que devrait jouer un pays comme le Sénégal pour aider les gouvernements de l’Union Africaine à assurer aux personnes handicapées l’exercice effectif de la citoyenneté ».

Parlant des objectifs qu’ils se sont fixé, le chargée de communication de la SDAPH les scinde en deux : Objectif général et objectifs spécifiques.

Si le premier est d’évaluer les principales réalisations des acteurs du secteur en rapport avec les objectifs de la Décennie Africaine des Personnes Handicapées (DAPH 1999-2009), les seconds consistent à rappeler les objectifs de la DAPH (1999-2009) et les principales missions du SDAPH ; mais aussi restituer les principaux résultats de l’étude d’analyse de la situation du handicap au Sénégal et identifier les résultats immédiats et intermédiaires attendus au Sénégal dans le cadre la nouvelle DAPH (2010-2019).

Evoquant les résultats attendus, elle souhaitera que "les participants à l’atelier se réapproprient les objectifs de la DAPH et les principales missions du SDAPH", puis signalera que "les principaux résultats de la DAPH au Sénégal seront présentés aux participants ; mais aussi que les résultats immédiats et intermédiaires attendus de la nouvelle DAPH seront identifiés par les participants".

Alassane DIALLO

ferloo.com