Comment peut-on parler d’intégration des personnes handicapées au Maroc, alors qu’elles ne disposent d’aucun moyen de transport public adapté pour se déplacer, que ce soit pour aller au travail, à l’école, à l’hôpital ou tout simplement pour les loisirs ?

Pourrions-nous parler d’une véritable intégration lorsque aucune ville ou village ne dispose de toilettes publiques adaptées et que la plupart des communes du royaume n’ont pas intégré dans leur plan de développement urbain des aménagements qui accommoderaient les personnes handicapées?

Enfin, saurions-nous parler d’intégration des personnes handicapées lorsque ni les restaurants, ni presque la totalité des hôtels ne sont aménagés pour accueillir des personnes en fauteuil roulant?

Lire la suite sur :
http://atelier.rfi.fr/profiles/blogs/un-grand-debat-linsertion-des