TogoDRAPEAU Dans la région des Savanes, à l'extrême nord du Togo, Handicap International a démarré un projet d'éducation inclusive.
L’objectif visé par ce projet est de pousser la société togolaise à prendre en compte la question du handicap et le droit à l'éducation pour les enfants handicapés.
Aussi, convient –il de rappeler qu’au Togo, les enfants handicapés présentant des déficiences sensorielles et mentales sont, pour une grande partie d'entre eux, scolarisés dans des écoles spécialisées, sans lien avec les écoles ordinaires. Le système éducatif togolais n’est donc pas inclusif
Les enfants présentant des déficiences motrices ont difficilement accès aux écoles car d'une part ils ne sont pas ou peu appareillés et d'autre part car les écoles ne sont pas accessibles (escaliers, portes étroites ne permettant pas le passage d'un fauteuil,...).
Montrer aux acteurs locaux et nationaux que l'éducation inclusive est possible, que l'on peut intégrer efficacement des enfants handicapés au sein d'écoles dites "classiques" sont entres autres raisons motivant le projet.
Prévue pour une durée de trois(3) ans, le projet « Education inclusive des enfants handicapées » est dans sa phase pilote et se focalise actuellement sur la commune de Dapaong, chef lieu de la Région des Savanes.
Notons que la commune de Dapaong compte au total 69 écoles primaires dont 3 écoles spécialisées (pour déficients visuels, auditifs et mentaux)
Afin d’aboutir aux résultats escomptés, quatre agents communautaires seront formés pour se rendre dans les écoles et les quartiers de la commune. Ces derniers auront pour mission d’identifier le nombre d'enfants handicapés scolarisés et non-scolarisés afin de disposer des informations permettant une meilleur prise en charge.
Le projet prévoit aussi bien la formation des enseignants qu'à la mise en place de matériel adapté dans les écoles (machines à écrire en braille, rampes d'accès, etc.).
La stratégie consiste à convaincre et influencer les autorités sur l'intérêt d'un système éducatif où enfants handicapés et valides se côtoient.
A cet effet, des formations aux concepts de l’éducation inclusive seront organisées à l’intention des responsables pédagogiques de la Direction régionale de l’éducation.
Un travail d’identification des bénéficiaires directs a permis de rassembler au total 663 enfants handicapés. Des tournées de sensibilisation ont été organisées en direction des populations et des parents.
Les enfants identifiés à ce jour sont pris en charge par le projet et pourront faire la rentrée scolaire du 21 septembre 2009.
Afin de donner une certaine efficacité au projet, les enfants handicapés sensoriels et mentaux seront dans un premier temps placés dans une école spécialisée où par exemple ceux souffrant de déficience auditive pourront apprendre le langage des signes et enfants déficients mentaux pourront se socialiser
Par la suite ces enfants intégreront une école ordinaire mais les enfants déficients physiques intégreront, une fois appareillés, directement une école ordinaire.
   Mounirou   TCHACONDOH,   POINT   fOCAL   DE   L'OBSERVATOIRE   PANAFRICAIN   SUR   LES   HANDICAPS   au   TOGO