Les enfants atteints d’un handicap ont droit eux aussi à un avenir. Depuis   onze ans, l’association «Freunde Behindertenintegration Kamerun (FBK)» apporte   son soutien au Centre orthopédique d’Obala, au Cameroun. Il s’agit d’un petit   projet, néanmoins impres-sionnant, mené de manière efficace et économe avec   des moyens financiers modestes et comblant une lacune importante: le traitement   orthopédique d’enfants et d’adolescents handicapés, dans le but de leur apporter   la plus grande autonomie possible et de les in-tégrer dans la société. Ce projet   est placé sous la responsabilité officielle d’une petite association camerounaise,   la JHAR (Association d’aide à la réintégration des jeunes han-dicapés au Cameroun).   Celles-ci, toutefois, est tributaire à 90% de dons externes, se trouve relativement   isolée et dépend fortement de l’engagement du fondateur et direc-teur franco-suisse   du Centre. L’association FBK en Suisse se compose d’un cercle de bénévoles infatigables   récoltant les fonds, recherchant des appuis logistiques et accompagnant à distance   le travail du Centre orthopédique d’Obala. Une évaluation externe de 2008 a   salué l’efficacité et la nécessité du travail accompli par le Centre, mais s’est   inquiétée aussi pour sa stabilité et a réclamé des efforts accrus en vue d’assurer   sa viabilité et sa durabilité.

Points de discussion

Sur la base des exposés de Markus Oelhafen, Dr ing. et coprésident de l’association   FBK, d’Eva Erdmann, Dr méd. et coprésidente FBK, et de Friedrich Oelhafen, Dr   phil. et membre du comité FBK, les questions ci-après seront débattues lors   de ce «Meeting Point»:

                       

• Comment assurer la durabilité du projet, en termes         financiers et humains?

• Comment trouver un successeur au fondateur et président         de l’association camerounaise JHAR, et quelles sont les qualifications         nécessaires?

• Comment le comité, formé de bénévoles assumant         tout à la fois les fonctions de consultants du projet, de responsables         financiers et de «fundraisers», peut-il dûment accompagner le projet au         Cameroun et en assurer la qualité à long terme?

Meeting Points

Les «Meeting Points» sont une sorte de forum offrant aux petites et moyennes   organisa-tions, tout particulièrement, la possibilité d’échanger, d’apprendre   les unes des autres, de se conseiller mutuellement et de constituer un réseau   pour mieux travailler. Dans ce ca-dre, tout le monde est à la fois consultant   et apprenant. Les «Meeting Points» représentent en outre un mode de formation   continue sur des questions concrètes liées à la gestion des projets de petites   et moyennes organisations de coopération internationale en matière de santé.

Groupes cibles

Ce «Meeting Point» s’adresse à toutes les personnes – bénévoles, volontaires   ou sala-riées – œuvrant au sein de petites et moyennes organisations actives   dans la coopération internationale en matière de santé.

                                                           

Animation:

Helena Zweifel, directrice, Medicus Mundi Suisse

Exposés:

Dr ing. Markus Oelhafen, coprésident FBK, Dr méd. Eva Erdmann, coprésidente         FBK et Dr phil. Friedrich Oelhafen, secrétaire FBK

Langues:

Exposés en allemand, discussions en allemand et en français

Coût:

Fr. 30.- pour les membres de MMS, Fr. 60.- pour les non-membres

Lieu:

AEMRN (African-European Medical and Research Network), Neuengasse         8, Berne

      

Itinéraire


  Renseignements complémentaires et inscription jusqu’au 8 septembre 2009:
  Helena Zweifel, Medicus Mundi Suisse, Murbacherstrasse 34, case postale, 4013   Bâle
  tél. 061 383 18 10, hzweifel@medicusmundi.ch

Prestation professionnelle – gestion bénévole

 

Défis et problèmes de l’intégration des personnes handicapées au Cameroun

           

Mardi, 15 septembre 2009 à Berne
  13.45 – 16.45 heures